crij guadeloupe

Le Carrefour de l'Information

Le Centre Régional Information Jeunesse apporte depuis 1983 aux jeunes de notre archipel, une information diversifiée dans tous les domaines !

Jeunes Guadeloupéens

La vocation du CRIJ Guadeloupe est d’orienter et de mieux informer les jeunes  sur les nombreux dispositifs existants.

Faire un stage à l’étranger constitue une option intéressante pour acquérir de l’expérience professionnelle, renforcer ses compétences dans une langue étrangère et enrichir son CV d’une expérience à l’international. C’est une valeur importante pour les employeurs qui recrutent. Si le stage est bien reconnu en France, en Allemagne et au Canada, il s’apparente plutôt à une courte période de travail dans bon nombre d’autres pays. Quoi qu’il en soit, pour mettre toutes les chances de votre côté, commencez vos recherches plusieurs mois à l’avance.

Plusieurs dispositifs et partenariat existent en Guadeloupe qui permettent de faciliter la recherche d’une entreprise à l’étranger.

Volontariat international

  • Volontariat international en entreprise (VIE)
    Ce dispositif permet aux entreprises françaises de confier à un jeune de 18 à 28 ans, une mission professionnelle à l’étranger durant une période modulable de 6 à 24 mois.
    Rémunération : le volontaire international est rémunéré entre 1200 et 3 000 euros net par mois selon le pays
    Tous les métiers sont concernés : finances, marketing, commerce international, contrôle de gestion, comptabilité, mécanique, électronique, télécommunications, informatique, BTP, agronomie, tourisme, droit, ressources humaines…
  • Volontariat international en administration (VIA)
    Objectifs : ambassades, alliances françaises, instituts de recherche, missions économiques… le volontariat international en administration (VIA) permet de partir travailler à l’étranger pour des services de l’Etat français.
    Rémunération : la personne en VIA perçoit des allocations équivalant à une indemnité à une indemnisation comprise en 1200 euros et 2800 euros par mois, suivant le pays d’affectation.
    Durée : entre 6 et 24 mois

Plus d’infos sur le site web de CIVIWEB

Partenariat OFQJ et Région Guadeloupe
La Région Guadeloupe et l’Office franco-québécois pour la jeunesse ont signé pour la première fois en décembre 2007 et chaque année depuis, une convention visant à renforcer la mobilité professionnelle vers le Québec des jeunes guadeloupéens âgés de 18 à 35 ans.
L’objectif est de favoriser l’accès à la mobilité professionnelle du plus grand nombre de jeunes guadeloupéens afin d’améliorer leur parcours de formation et d’insertion.
Cette convention vise des stages en milieu professionnel, des missions commerciales ou la participation à des délégations thématiques au Québec.
Plus d’infos ici

SERVICE CIVIQUE INTERNATIONAL

C’est un dispositif de volontariat à l’étranger qui s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 26 ans de nationalité française sans condition de diplôme. Il leur permet de s’engager de 6 à 12 mois dans une mission en faveur de la collectivité et de s’investir dans des projets qui touchent différents domaines (action humanitaire, citoyenneté, santé, sport et solidarité). Le jeune perçoit une indemnité selon sa situation.

Plus d’infos sur www.service-civique.gouv.fr / www.france-volontaires.org

Il est également possible de prendre contact avec l’OFQJ qui également propose des services civiques internationaux.

 

CORPS EUROPEEN DE SOLIDARITE –  C.E.S.

Le Corps Européen de Solidarité est une nouvelle initiative de l’Union européenne qui vise à donner aux jeunes la possibilité de se porter volontaires ou de travailler dans le cadre de projets organisés dans leur pays ou à l’étranger et destinés à aider des communautés et des personnes dans toute l’Europe.

Le CES permet aux jeunes âgés de 17 à 30 ans qui souhaitent s’investir et donner de leur temps à des projets sociétaux de le faire dans un cadre réglementaire. Le jeune ne sera pas rémunéré mais tout ses frais seront pris en charge (transports, logement, nourriture).

Plus d’infos sur : « Le CES (Corps Européen de Solidarité) : les Guadeloupéens sont-ils concernés? »

Erasmus+
Le volet Formation professionnelle apprenti / enseignement supérieur du programme Erasmus+ offre la possibilité aux apprentis de la formation professionnelle ainsi qu’aux étudiants du supérieur de faire un stage d’une durée de 2 semaines à 12 mois (apprentis) ou de 2 à 12 mois (étudiants) dans une entreprise ou un établissement de formation en Europe. La signature d’une convention de stage est obligatoire et il est possible de recevoir une bourse de mobilité.
Une mobilité Erasmus+ de 12 mois est réalisable par cycle d’études (licence, master, doctorat). Si vous êtes étudiant, vous pouvez partir en mobilité de stage dès la première année d’étude supérieure.
La bourse Erasmus+ prend en charge les frais de voyage, le soutien linguistique et les frais d’hébergement. Pour 15 jours de stage au Royaume-Uni, la bourse s’élève par exemple à 753 €, pour 15 jours de stage en Allemagne, à 606 €, pour 1 mois en Irlande à 1 070 €.
Si, en tant qu’apprenti, vous percevez un salaire, il continue d’être versé par l’entreprise. L’ensemble des conseils régionaux favorisent et financent la mobilité des apprentis. Prenez contact avec le vôtre pour connaître les dispositifs conçus pour les apprentis.
Les demandeurs d’emploi peuvent également effectuer un stage dans le cadre d’Erasmus+ : ils bénéficient du statut de stagiaire de la formation professionnelle et continuent à percevoir l’allocation de retour à l’emploi s’ils sont indemnisés. Pôle emploi peut rechercher l’entreprise d’accueil et l’hébergement et accompagner le demandeur d’emploi pendant sa période de mobilité et à son retour.
Renseignez-vous auprès du Pôle emploi : www.pole-emploi.fr
Pour plus de détails, adressez-vous au service des relations internationales ou au bureau Erasmus+ de votre université.